À l’école du caméléon_hamadou ampaté bâ

Hamadou Ampaté Bâ
“Si J’ai un conseil à vous donner, je vous dirais:
Ouvrez votre coeur! Et surtout: Allez à l’école du caméléon!
C’est un très grand professeur. Si vous l’observez, vous verrez…
Qu’est-ce que le caméléon?
D’abord quand il prend une direction, il ne détourne jamais sa tête. Donc, ayez un objectif précis dans votre vie, et que rien ne vous détourne de cet objectif.
Et que fait le caméléon? Il ne tourne pas la tête, mais c’est son oeil qu’il tourne. Le jour où vous verrez un caméléon regarder, vous verrez: c’est son oeil qui tourne. Il regarde en haut, il regarde en bas. Cela veut dire: Informez-vous! Ne croyez pas que vous êtes le seul existant de la terre, il y a toute l’ambiance autour de vous!
Quand il arrive dans un endroit, le caméléon prend la couleur du lieu. Ce n’est pas de l’hypocrisie, c’est d’abord la tolérance, et puis le savoir-vivre. Se heurter les uns les autres n’arrange rien. Jamais on n’a rien construit dans la bagarre. La bagarre détruit. Donc, la mutuelle compréhension est un grand devoir. Il faudrait toujours chercher à comprendre notre prochain. Si nous existons, il faut admettre que, lui aussi, il existe. Et que fait-il, le caméléon? Quand il lève le pied, il se balance, pour savoir si les deux pieds déjà posés ne s’enfoncent pas. C’est après seulement qu’il va déposer les deux autres. Il balance encore… il lève… cela s’appelle: la prudence dans la marche.
Et sa queue est préhensible. Il l’accroche. Il ne se déplace pas comme ça… Il l’accroche, afin que si le devant s’enfonce, il reste suspendu. Cela s’appelle: assurer ses arrières… ne soyez pas imprudents!
Et que fait le caméléon quand il voit une proie? Il ne se précipite pas dessus, mais il envoie sa langue. C’est sa langue qui va la chercher. Car ce n’est pas la petitesse de la proie qui dit qu’elle ne peut pas vous faire mourir. Alors, il envoie sa langue. Si sa langue peut lui ramener sa proie, il la ramène, tranquillement! Sinon, il a toujours la ressource de reprendre sa langue et d’éviter le mal…
Donc, allez doucement dans tout ce que vous faites!
Si vous voulez faire une oeuvre durable, soyez patients, soyez bons, soyez vivables, soyez humains!”